samakh_flutes.jpg

Les Joueurs de flûtes
Erik Samakh
2003

Aluminium et résine, capteur solaire, turbine et électronique, 70 x 10 cm

Commande publique du Ministère de la culture et de la communication (propriété du Ciap) en 2003

Né à Saint Georges de Didonne en France en 1959, Erik Samakh vit et travaille à Serres dans les Alpes de Haute-Provence en France.

La pensée de Erik Samakh est à l’opposé d’un désir de sanctuarisation qui exclurait la présence humaine d’une nature protégée. Il s’intéresse aux comportements et aux communications, à la relation entre les choses plutôt qu’aux choses elles-mêmes, incluant dans ces processus tous les êtres vivants, y compris le public. Pour lui, la relation à la nature ne prend en aucun cas la forme d’un isolement romantique et d’un retrait du champ social. 

Pour Vassivière, Erik Samakh conçoit une installation de trente flûtes solaires installées sur un site de plus de 30 hectares. Les sons des Joueurs de flûte, sont toujours assez brefs et ont des tonalités différentes, car chaque module, avec l'énergie autonome de son capteur solaire, souffle de l'air dans une flûte d'un modèle unique. La source d'énergie solaire introduit une modulation d'intensités suivant les rayonnements lumineux. Ces deux paramètres contribuent ensemble à un renouvellement sonore permanent jusqu'au silence durant la nuit. Cette variation coïncide avec le milieu lui-même. Comme des animaux, les flûtes réagissent aux alternances du jour et de la nuit et aux conditions climatiques. Erik Samakh mêle dans son travail son intérêt pour la nature et son intérêt pour la technologie. Il souhaite que l'interface avec l'utilisateur soit la plus directe possible et que le spectateur ne voie pas les machines technologiques.


Crédits photographiques : Marc Domage

Print