jj.jpg

Sans titre
Jacques Julien
1997-2000

Fer, pvc, 210 x 360 x 280 cm

Commande du Centre d'art (propriété du Ciap) en 2000

Né en 1967 à Lons le Saunier en France, Jacques Julien vit et travaille à Paris et Besançon en France.

Les différentes disciplines sportives (football, basket-ball, golf…) sont la ressource exclusive du travail de Jacques Julien. C’est même cette monomanie qui donne à ses pièces cet air de simplicité, de familiarité, exhibant un imaginaire délibérément éteint. Jacques Julien joue sur l’espace de façon métonymique : malgré son évidente grâce sculpturale, la sculpture n’est pas tout à fait un objet clos ni dans sa fonction, ni dans son volume. 

Entassés à même le sol, tronçonnés, trois paniers de basket-ball et leur portique sont exposés tels des morceaux d’un puzzle dans une forme sphérique à la fois imparfaite, volumineuse et ouverte. Cette œuvre nous permet d’approcher la démarche de Jacques Julien, selon lequel, le sport représente surtout un système fait de lois et de règles que les joueurs se doivent de respecter. Les terrains de sport avec leurs tracés, leurs dimensions, leur topographie particulière sont précisément là pour nous le rappeler, en ceci qu’ils signifient ces règles, qu’ils en sont les signes tangibles. Ainsi, le sport, le système qu’il suggère, les lois, les règles qu’il présuppose mais aussi l’engagement qu’il nécessite, le progrès qu’il exige, peut s’apparenter au monde dans lequel nous vivons. Un monde structuré, réglé et organisé. Ainsi, en représentant le monde du sport d’une manière si chaotique, déstructurée, déformée, tronquée, Jacques Julien nous invite à nous interroger sur notre propre monde et son fonctionnement.

 

Crédits photographiques : Marc Domage

Print