skoda.jpg

Sans titre
Vladimir Skoda
1996

Métal, 70 cm

Commande du Centre d’art (propriété du Ciap) en 1996

Né en 1942 à Prague en Tchécoslovaquie, Vladimir Skoda vit et travaille à Paris en France.

Vladimir Skoda est venu étudier en France où il abandonne en 1968 la peinture pour se consacrer à la sculpture dans les ateliers de l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris en 1969. À partir de 1975, le travail du fer et de l’acier à la forge lui permet de régler le problème de la représentation. L’énergie du corps, dans son rapport à la matière vient s’y substituer. Très vite des formes issues d’une géométrie simple apparaissent, lui permettant d’articuler ce que lui dicte le matériau, du dessin préalable au projet. Les premières "boules", "toupies" ou "pyramides" en résultent. A Vassivière, l’œuvre de Skoda trouve un emplacement idéal au sein d’un muret en forme de cercle.

« J’aime les choses simples, élémentaires. Si j’utilise des formes géométriques, ce n’est pas parce que je suis austère, mais parce qu’elles sont fermes », déclare Skoda. Insistant sur la capacité de résistance de ses matériaux comme de ses formes, il ajoute : « Le métal peut se déformer, se transformer d’une forme à l’autre sans que rien ne se perde. La masse irréductible du métal, la sphère qui résiste à tous points de vue, la fermeté de la géométrie me permettent de maintenir la présence physique de l’œuvre et de l’affirmer de façon manifeste contre l’inconsistance des objets ».

 

Crédits photographiques : André Morin

Print