jugnet.jpg

Erreurs-exact
Anne Marie Jugnet
1994

Tubes en néon blanc, dimensions variables

Commande du Centre d’art (propriété du Ciap) en 1994

Née en 1958 à La Clayette en Saône et Loire en France, Anne Marie Jugnet vit et travaille à Paris en France.

« Installés dans la forêt sombre de conifères et suspendus entre les arbres, deux mots : “erreurs” et “exact” sont écrits en néon blanc. De petites tailles et orientés selon deux axes, ils sont lisibles depuis la lisière. L’utilisation de la lumière, le choix spécifique de mots écrits et de l’environnement dans lequel l’œuvre se situe sont des aspects particuliers du travail d’Anne Marie Jugnet. Cette œuvre contient une part d’errance, de recherche et ne renvoie pas à l’unicité du point de vue. “Erreur” provient du latin errare : errer et “exact” de exigere : achever ».  (Anne Marie Jugnet, 1994)

La plupart des œuvres d’Anne Marie Jugnet sont composées de mots ou de petites phrases et l’artiste recherche une forme de communication avec le spectateur par l’emploi de l’écriture. Dans son texte « Ecrire l’invisible », Michel Bourel explique la démarche de l’artiste :  « Elle puise dans le texte comme réservoir dont elle extrait mots, expressions qui renforcent la dimension essentiellement mystérieuse de son travail. Elle établit un mode de communication extrêmement allusif, bien loin de la recherche de persuasion publicitaire qui, parfois, a emprunté ce rapport au langage. […] Le fait de communiquer est affirmé, et même au centre de son œuvre, elle prend aussi en compte des dimensions plastiques avec une extrême attention et explore, du manifeste à l’invisible, la relation de celui qui doit voir pour lire et lire pour voir l’œuvre et ainsi accéder au sens ».

 

Crédits photographiques : André Morin


Print