P2.jpg

Il Segno Arte
Michelangelo Pistoletto
1993-1994

Sept pierres en lave de Volvic placées à des croisements, 10 x 210 x 120 cm

Commande publique du Ministère de la culture et de la communication (propriété du Ciap) en 1994

Né en 1933, Michelangelo Pistoletto vit et travaille à Biella en Italie.

Le parcours de cette figure importante de l'arte povera et de l'art conceptuel est exceptionnel à maints égards ; le travail de Michelangelo Pistoletto sur le temps, le banal, la forme, l'abstrait est le corollaire d'une attitude humaniste forte et l'art prend avec lui base sur l'éthique. Les miroirs "fractals" jouent un rôle important dans sa vision. Le miroir est au centre de l'oeuvre de Pistoletto depuis l'"Autoritratto oro" (1960), les premiers "Quadri specchianti" (ses "Tableaux-miroirs" de 1961-1962 dans lesquels des figures humaines et des objets étaient peints sur des surfaces réfléchissantes), au "Metrocubo d'infinito", le M3 d'infini (1966), ce cube fermé dont les six faces intérieures sont des miroirs se reflétant à l'infini. Un autre acte de Pistoletto, manifesté en objets à usage banal et en adéquation avec la finalité exprimée à la Cittadellarte, a été de choisir un symbole, Segno Arte, son signe personnel dérivé de l'Homme de Vitruve de Leonardo da Vinci, ce dessin-modèle géométrique d'un homme normal décliné sous toutes les formes possibles d'objets utilitaires.

 

Crédits photographiques : André Morin


Print