P1.jpg

Il Segno Arte
Michelangelo Pistoletto
1993-1994

Sept pierres en lave de Volvic placées à des croisements, 10 x 210 x 120 cm

Commande publique du Ministère de la culture et de la communication (propriété du Ciap) en 1994

Né en 1933, Michelangelo Pistoletto vit et travaille à Biella en Italie.

La dimension humaniste de Michelangelo Pistoletto est exceptionnelle. Elle donne un fondement éthique à son œuvre dont elle amplifie et renforce l’apport esthétique.

En 1968, à la Biennale de Venise, Pistoletto présente le manifeste de la Collaboration. C’est à partir de là que naît le Zoo, un groupe ouvert qui propose un art d’échange créatif, c’est-à-dire de découverte de l’identité de « l’autre ». Il ne s’agit pas d’action purement théâtrale ni de happening mais d’une activité intersubjective qui a pour ambition de créer au-delà de l’objet. Ce genre d’activités se poursuit tout au long de son existence d’artiste et il y mêle famille, amis, artistes, jusqu’à ce qu’il concrétise son dessein en créant Cittadellarte en 1996 à Biella. C’est l’action de diviser-multiplier le miroir qu’il applique à la société microcosmique de Cittadellarte. Dans une ancienne filature de cette région autrefois spécialisée dans la fabrication de fils à partir des plus belles laines, dans un lieu à l’architecture grandiose, il propose à des chercheurs, à des artistes confirmés ou en gestation, des écrivains, des scientifiques une sorte de creuset où les échanges d’idées peuvent faire naître une collaboration fructueuse et active en matière de dynamique sociale.

 

Crédits photographiques : André Morin

Print