Clareboudt.jpg

Passages Fer
Jean Clareboudt
1992

3 sculptures en acier, 200 x 200 x 52 cm chacune

Dépôt du Cnap/Fnac (propriété du Cnap/Fnac) en 2000

Né en 1914 à Lyon en France, Jean Clareboudt est décédé en Turquie en 1997.

L’œuvre de Jean Clareboudt constitue une partie de la série Passages Fer : une déclinaison de dix pièces réalisées lors d’une résidence de l’artiste dans l’Atelier Calder en Touraine, de juillet 1991 à mars 1992. Les sept autres sculptures ont été déposées à Montbelliard, Rennes, Nozay… A propos de la série des Passages Fer, il évoquait combien il avait été marqué lors d’un de ses déplacements entre les rives de la Loire et le Jutland (Danemark) par les métamorphoses du paysage et par la permanence des signes circulaires qui le jalonnaient et s’imposaient à son attention (rouleaux de paille, meules de pierre, etc.).

Les dix meules d’acier sont la cristallisation de cette pensée en mouvement. A la fois dans un rapport d’appartenance et de tension avec la nature, les sculptures de Jean Clareboudt modifient le paysage. Ici, les meules échangent leur valeur d’usage contre une valeur sensible : elles deviennent des machines à déconcerter. Le poids et la hauteur de chacun des disques imposent une présence forte au spectateur. Simultanément, un jeu s’opère : vide et plein alternent et entrent en dialogue. L’artiste crée un vide « actif » qui invite à plier les genoux, à découvrir comme à travers une caméra un fragment du paysage. L’imposante sculpture est alors l’opposé d’une clôture, elle fait entrer en mouvement. Entre chaque meule, un parcours visuel et physique s’instaure qui nous renvoie à une sorte de danse. Cette œuvre nous laisse entrevoir une lecture du paysage agricole, lecture du temps qui travaille sans cesse.

 

Crédits photographiques : André Morin


Print