uhlen.jpg

Steinland
Jean-Pierre Uhlen

Acier, granit, résine et couleur minium, 290 x 600 x 500 cm

Dépôt du Frac Limousin (propriété du Frac Limousin) en 1990

Né en 1959 à Mulhouse en France, Jean-Pierre Uhlen vit et travaille à Limoges en France.

Si Jean-Pierre Uhlen porte un grand intérêt à l’art conceptuel, il n’en reste pas moins très préoccupé par les rapports qui unissent architecture et sculpture. Le mot occupe également une grande place dans ses œuvres, moyen pour lui d’introduire l’idée de la représentation dans sa sculpture. 

Jean-Pierre Uhlen a réalisé Steinland dans une trouée d’arbres au bord du lac. L’œuvre se présente comme un lieu de point de vue mais aussi comme un signal, ouvert à la fois sur le lac et sur la rive opposée de l’île. Elle est donc comme un passage, une communication établie entre l’île et l’extérieur. La couleur vive du portique et du plateau teintés au minium renforce l’aspect signalétique de l’œuvre.

Steinland entretient un état fictionnel d’une architecture intérieure transposée en plein air. Au sol, des blocs de granit assurent l’horizontalité du cadre en acier de six mètres de côté lequel délimite le territoire de l’œuvre. Le portique et le plateau, dont le rendu en perspective n’offre pas de finalité pratique, s’inscrivent à l’intérieur de ce cadre au sol.

Cette sculpture monumentale se présente aussi comme un tableau, une référence ambiguë toujours présente dans l’œuvre sculpturale de l'artiste. Le portique orange joue alors le rôle de cadre en circonscrivant l’œuvre. La géométrie formelle de la sculpture renvoie aux plantations rigoureuses des résineux à l’entour et sur la colline de l’autre côté du lac. Le titre de l’œuvre, Steinland soudé sur le cadre horizontal, évoque à la fois le paysage (land) et l’élément minéral (stein).

 

Crédits photographiques : André Morin

 

Print