couturier.jpg

Nadir
Marc Couturier

Verre, verre sérigraphié, cadres en aluminium, ciment taillé, 200 x 750 cm

Commande du Centre d’art (propriété du Ciap) en 1990

Né en 1946 à Mirebeau-sur-Béze en France, Marc Couturier vit et travaille à Paris en France.

Le travail de Marc Couturier puise en quelque sorte dans le monde invisible des choses et tente de révéler au regard et au mental de chacun ce qu’au fond tout le monde voit et ressent. Son travail constitue une offrande où tout ego est absent et où le retrait de l’artiste laisse la place à l’esprit contenu dans toute œuvre. 

Situé dans l’ancien arboretum de l’île, Nadir fait partie d’un ensemble d’œuvres réalisées à partir de l’hostie. Ainsi en 1988, il a conçu pour l’exposition « Les Magiciens de la Terre » au Centre Georges Pompidou, Hostia une œuvre circulaire composée de plaques d’hostie montées sur plexiglas. Successivement, cette œuvre était exposée devant une ouverture sur l’extérieur de la Grande Halle de la Villette. L’aspect translucide du matériau était révélé aux visiteurs par la lumière naturelle. L’hostie, chargée de spiritualité, porte en elle l’idée de transcendance et Nadir représente cette évolution spirituelle non seulement par sa forme mais aussi par le choix artistique de son emplacement parmi les bouleaux, arbres sacrés.

La forme de l’œuvre évoque une porte ou un portique, une sorte de passage fictif et le motif du demi-cercle blanc renvoie à l’hostie. Le concept d’offrande qui anime la démarche de l’artiste ne pouvait trouver havre plus juste que cet ilôt dans l’île qu’est l’arboretum, dont l’emplacement à flanc doux vers les rives du lac invite à une déambulation montante et descendante telle qu’elle induit l’idée d’un espace suspendu, entre l’eau et le ciel, et bien au-delà entre le nadir et le zénith.

 

Crédits photographiques : André Morin


Print