Thebault.jpg

Sans titre
Dominique Th├ębault
1985

Granit, terre, bois, 400 x 190 x 700 cm 

Commande du Syndicat mixte "le Lac de Vassivière" (propriété du Syndicat mixte "le Lac de Vassivière") en 1985

Né en 1949 à Rouen en France, Dominique Thébault vit et travaille à Limoges en France.

Cette œuvre de Dominique Thébault consiste en un déploiement aussi bien vertical qu’horizontal. Elle se décline ainsi en deux éléments disctints : d’une part, un tronc d’arbre planté à l’envers dans le sol dont les racines tendues vers le ciel supportent une pierre de dimension réduite dans laquelle a été percé un trou oblique ; d’autre part, placée au sol, légèrement en amont, une longue pierre plate de granit creusée d’une profonde rainure qui prolonge l’axe imaginaire déterminé par la direction du trou. Cette sculpture peut se percevoir de diverses manières, du cadran solaire archaïque à un autel des sacrifices.

Cette construction interroge largement l’idée de nature en fractionnant et structurant le lieu qu’elle occupe mais également en matérialisant le lieu de passage qu’elle constitue, en l’occurrence, ici, le passage de la lumière, des rayons du soleil qui filtrent au travers de la forme circulaire creusée dans le bloc de granit. Cette sculpture évoque plus ou moins directement des obstacles, des passages, des abris. Elle est conçue comme un objet métaphorique de l’expérience artistique. Pour Dominique Thébault, la nature est traversée, porteuse de signes et de langages ; chaque parcelle est surchargée d’histoires, de symboles. La déambulation autour de cette sculpture permet, dans la perception discontinue qu’elle provoque, d’apprécier une durée, une conscience du temps sans lesquelles le sens même du travail s’échapperait.

 

Crédits photographiques : André Morin


Print