fermer la fenêtre

[BANQUET DU CHATEAU] PUISSANCES DES CORPS UTOPIQUES

SAMEDI 9 MARS 2019

[Rencontre] sur l'île de Vassivière

avec 
Dénètem Touam Bona,
écrivain, en résidence de création au Château,

et ses invitées 
Florence Boyer, chorégraphe,
et Barbara Glowczewski, anthropologue et directrice de recherche au CNRS.

 

PROGRAMME :

16H | Derniers jours et dernière visite guidée de l'exposition "Vers l'hiver", accompagnée d’une médiatrice. 

Rdv à l’accueil du Centre d’art. Plein tarif : 4€ / Tarif réduit : 2€.

17H - 20H | Rencontres croisées autour d'un apéro-dinatoire de produits locaux
Rdv au Château de l’île. Gratuit.

- 17H - "Corps & graphie : mémoires et rythmes de résistance" : présentation des pistes de recherche de Dénètem Touam Bona.

Il sera question du rapport des corps aux territoires parcourus. Tout parcours suppose un « tracé » (une « graphie ») qui modèle autant les paysages que les corps qui s’y inscrivent en des strates successives : une mémoire « cosmopoétique ». Ce couplage des corps et des territoires sera abordé à partir de l’expérience des marronnages (de « nègre marron » : esclave fugitif). La sécession marronne - la constitution de communautés d’indociles - ne peut se comprendre qu’à partir de ce premier théâtre d’opération (et premier territoire) qu’est le corps.

- 18H - "CHA-K-RA : du démembrement à la reconstruction de soi" : Conférence de Florence Boyer, suivie d’une performance : "un fragment chorégraphique de la pièce Kaniki"
(Interprêtes : Florence Boyer et Robin Fabre Elissalde)

Lors de sa conférence, Florence Boyer évoquera en particulier « Kaniki » (2018), une création chorégraphique qui figure le drame des enfants réunionnais arrachés à leurs familles pour « repeupler » la Creuse. Comment se reconstruire à partir d’une migration forcée (sorte d’écho atténué de la traite négrière), d’un déracinement, d’une amnésie ? C’est en riposte à cette déstructuration des enfances volées de la Réunion que Florence Boyer propose de déstructurer l’ADN cinétique de la danse « maloya  » : il s’agit, ici, de déployer la puissance thérapeutique et spirituelle de cet art de vivre – héritage des luttes pour la liberté des Afrodescendants (Bantous et Malgaches) – sous des formes répondant aux enjeux contemporains. 

- 19H - "La terre, ma chair, est un archipel du désert": conférence de Barbara Glowczewski

"Quand le peuple du Rêve Pluie pleure, des sources émergent... le Rêve Prune noire se bat avec le Rêve Prune Verte, une marée noire se déverse entre les rochers, deux ancêtres Kangourous saignent et l’ocre se pétrifie, les Femmes Bâton à fouir voyagent en dansant et les arbres poussent, mais quand les machines creusent la terre, le Serpent Arc-en-Ciel se fâche, le sol craque, l’eau est corrompue et j’ai mal à ma terre, à ma chair."

21H | Poursuivez la soirée à la salle des fêtes de Tarnac ! 

"Marcelle for ever", une soirée en hommage à Marcelle Delpastre, par les musiciens Bernard Comby & Maurice Moncozet. 

-------------------------------
POUR EN SAVOIR PLUS  :

- sur Dénètem Touam Bona :
https://fugitifoucourstu.com/a-propos/

- sur Florence Boyer :
http://www.artmayage.fr

- sur Barbara Glowczewski
http://www.cnrs.fr/fr/personne/barbara-glowczewski
et
https://www.franceculture.fr/personne-barbara-glowczewski.html

-------------------------------

 

Rencontre avec Dénètem Touam Bona, écrivain, en résidence de création au Château

Le programme du samedi 9 mars